LE GENOU ET SES DYSFONCTIONNEMENTS 2019 - UNE DÉMARCHE EBP



Le genou et ses dysfonctionnements :
Une démarche EBP – le concept VFL/VRM 
Durée : 2 jours
 
1) Formateur :   
KEYSER BERNARD 
Masseur-Kinésithérapeute - CEC Kinésithérapie de sport 
Enseignant en Anatomie fonctionnelle, pathologie et rééducation appareil locomoteur -prévention des TMS - IFMK  Reims - UFRS Staps UNIVERSITE de  Reims.
Collaborateur cellule recherche BHERC (Biomécanique Humaine, Ergonomie, Recherche Clinique)  UFR Staps Reims.
 
2) Contexte : Chaque stagiaire pour la pratique sera à la fois patient et thérapeute

3) Objectifs

Connaître le fonctionnement normal du membre inférieur permet de comprendre les dysfonctionnements, encore faut-il pouvoir les évaluer ?

Un bilan trop segmenté ne sera pas le reflet le plus exact de la pathologie et encore moins du schéma thérapeutique.

 Le bilan simplifié se propose d’avoir une vision globale des anomalies fonctionnelles en reliant les différentes perturbations, il présente aussi l’intérêt de constater rapidement l’efficacité objective et subjective du traitement.

Dans cette démarche, la participation du patient est effective, elle lui permet d’objectiver et de comprendre ce qu’il ressent, de formaliser ce qu’il souhaite pour adhérer à un  son traitement personnalisé.  

 

4/Programme
 
Le membre inférieur en appui, dans la marche, la course, le dribble oscille entre deux positions extrêmes de stabilité :
Le VFL (Valgus Flexion Rotation Latérale) et Le VRM (Varus Flexion Rotation Médiale).
Dans ces positions le genou, articulation intermédiaire, vulnérable, peu congruente supportant le poids du corps doit répondre à deux impératifs contradictoires de stabilité et de mobilité.
Son bon fonctionnement dépend des articulations sus et sous jacentes, de l’état ligamentaire, de l’équilibre entre les différents groupes musculaires et de la proprioception.
 
Les lésions ligamentaires traumatiques, les pathologies rotuliennes, tendineuses, les lésions arthrosiques résultent toujours d’un dysfonctionnement du concept biomécanique VFL VRM du membre inférieur. 

En rééducation, il n’existe pas de protocole standardisé, la prise en charge sera fonction des données du dossier médical et du bilan diagnostique kinésithérapique.
 
1er Jour : 7h00 de face à face pédagogique
 
Analyse partagée des résultats de la grille d’évaluation: présentations, motivations, attentes de chacun.
Temps d’échange entre les participants au programme et concernant leurs pratiques (difficultés rencontrées, modalités de prise en charge, résultats obtenus…).
Définition des actions correctives et d’amélioration des pratiques. Compte rendu.
 
Connaitre,  Comprendre, Evaluer, Traiter les pathologies du genou.

1 /CONNAITRE le membre inférieur Le concept VFL VRM
 

 

Mise au point et actualisation des connaissances de l’anatomie et de la biomécanique

Les positions extrêmes de stabilité VFL VRM.

Les points clés du membre inférieur

La stabilité passive du membre inférieur.

La Stabilité active du membre inférieur : La tenségrité dynamique

Les données actuelles du contrôle musculaire et la proprioception apport des neurosciences

Notions de tribologie articulaire

 
 
Anatomie palpatoire du membre inférieur  (pratique).
On retrouve en pratique les éléments décrits en anatomie, repères osseux, musculaires et ligamentaires
 
 
2/ COMPRENDRE les lésions ligamentaires et la Cicatrisation tissulaire
 
 
Les mécanismes lésionnels
Les mécanismes en flexion, en VFL VRM,  en extension, en hyperextension, en hyperflexion
Les lésions méniscales, les laxités, 
L'instabilité reconnue et ressentie
Evolution des lésions traitées et non traitées
Calendrier de la cicatrisation
 
3/ EVALUER les dysfonctionnements (pratique)

Examen clinique du genou Ligamentaire
Retrouver à l’examen les mouvements anormaux prédits par l’interrogatoire
Corrélation entre les mécanismes lésionnels et les répercussions sur l’articulation
 
 
Le bilan du genou ligamentaire (pratique)
 
Examen des mobilités actives et passives du genou et des articulations sur et sous-jacentes  
des enchainements articulaires et musculaire.
des extensibilités musculaires 
Evaluation de la stabilité en appui, en VFL VRM, évaluation de l’instabilité
 
 
Elaboration de la fiche de synthèse du bilan
 
A partir des données cliniques et du bilan le praticien devra déterminer la cohérence de la lésion entre les signes objectifs, le mécanisme lésionnel et la gêne ressentie par le patient.
Ce sera pour le praticien le moyen de déterminer les corrections à apporter pour répondre à la doléance du patient.
 
 
Les données de la recherche 
Notre évaluation manuelle correspond-t-elle à la réalité?
Point sur la recherche aujourd’hui
 
Les traitements des lésions ligamentaires.
Médical, Chirurgical
Les différentes plasties chirurgicales, les techniques chirurgicales actuelles, descriptions et indications.
 
2eme Jour : 7h00 de face à face pédagogique
 
Comprendre la mécanique de la fémoro-patellaire - 
L’engagement de la rotule dans la poulie trochléo-condylienne.
Les soutiens passifs et actifs de la rotule
Les relations - axes mécaniques du membre inférieur et rotule 
 
- LE CONCEPT VFL VRM
Les conditions articulaires et musculaires des dysfonctionnements rotuliens : 
- les anomalies dans les plans frontal et sagittal.
Les syndromes rotuliens, les instabilités rotuliennes, les dysplasies, l’arthrose fémoro-patellaire.
 
3/ EVALUER les dysfonctionnements (pratique)
 
Examen clinique de la Fémoro-patellaire   (pratique)
Palpation
L’examen des mobilités articulaires
Rotule haute, rotule basse
Les examens radiologiques
 
Le bilan du genou fémoro-patellaire (pratique).
Il doit permettre de comprendre les origines des souffrances rotuliennes par l’examen des mobilités des articulations du pied, de la hanche et du bassin, des extensibilités musculaires des différents groupes musculaires des M. inférieurs et du tronc
 
Elaboration de la fiche de synthèse du bilan

Les traitements des pathologies rotuliennes
- Médical, chirurgical
Prévention des troubles rotuliens
 
LE GENOU TENDINEUX
Localisation des lésions tendineuses, les reconnaître.
 
 
 
LE GENOU SURMENE
Lésions cartilagineuses, la gonarthrose
 
 
4/TRAITER 
Traitements kinésithérapiques des pathologies du genou
établi par les données du bilan kiné
 
L’objectif de la rééducation est de :
Conserver ou augmenter la mobilité articulaire et tissulaire
Orienter et renforcer la cicatrisation tissulaire
Récupérer, maintenir et améliorer la force musculaire du membre inférieur.
Entretenir et améliorer la mobilité des articulations sus et sous jacentes
Obtenir un bon appui proprioceptif statique puis dynamique
Prévenir le déconditionnement du membre controlatéral.
Reprendre les activités physiques et sportives.
 
Les trois thèmes suivants seront présents tout au long de la prise en charge rééducative de manière progressive ou dégressive dans le temps, chaque séance comportera les trois thèmes variables selon l’évolution, les impératifs médicaux et chirurgicaux
 
1/ MOBILISATIONS TISSULAIRES, 
actives et activo-passives, de l’enveloppe cutanée, des éléments capsulo-ligamentaires, des enveloppes et gaines synoviales, des éléments tendineux visant à :
- la prévention des troubles trophiques
- la mobilisation du tissu « collagénique Multimicrovacuolaire » afin d’éviter les « adhérences»
- l’amélioration des amplitudes articulaires 
- l’orientation et le renforcement de l’organisation collagénique cicatricielle
 
2/ RENFORCEMENT MUSCULAIRE du membre inférieur,
       
-  en co-contraction (protecteur du genou) sans, puis avec charges progressives 
        
-  la Pliomètrie
 
3/ PROPRIOCEPTION DES MEMBRES INFÉRIEURS – (pratique)
dans les positions de stabilité VFL VRM 
 
4/La réadaptation sur le terrain : La PROPRIOMETRIE :
Activité physique combinant des exercices de musculation, de proprioception, de pliométrie, de sauts, pratiquée avec ou sans matériel spécifique, utilisée en prévention, en préparation physique, en rééducation, en réhabilitation, permettant d'évaluer les  capacités fonctionnelles d’individus en bonne santé ou convalescents.
 
Le patient devra pouvoir effectuer tous les exercices correctement avant la reprise de l’activité physique ou sportive
 
5/APPRENTISSAGE de l’auto correction
Description et indications 
 
Le patient ayant compris les dysfonctionnements, il va apprendre à repérer ses mauvaises postions et les corriger en les mentalisant en statique puis en dynamique.
                             
 
Les recommandations sur le genou, notamment sur l’optimisation de la prise en charge entre le cabinet libéral et le placement en suite de soins.
 
 
Présentation Power point à télécharger et à imprimer avant le stage par chaque participant.
 
 
dates des stages - cliquer sur le lien surlginé
 
 
19 et 20 Octobre NANTES  CEVAK
9 et 10 Novembre Strasbourg CEFIPS
30 nov. et 1 déc. Pontivy CEKCB
 
 


Date : Voir ci-dessus
Professionnels de santé, médecins, kinésithérapeutes, infirmières - Etudiants en médecine ou en sport Educateurs sportifs, clubs sportifs, préparateurs physiques, entraîneurs - Laboratoires pharmaceutiques et chirurgicaux Commerciaux en produits de santé, forme et sport -
Entreprises, Musées, Muséums d'histoire naturelle, Etablissements d'enseignement secondaire et supérieurs, Universités.